Changer : pourquoi et comment ?

Changer… Pourquoi ?

Vous avez probablement souhaité, à l’une ou l’autre époque de votre vie, que quelque chose change : dans votre domaine professionnel ou affectif, dans votre relation de couple ou parentale…

Vous avez peut-être voulu que LES AUTRES changent : vos parents, votre conjoint, vos enfants, vos amis, vos collègues de travail… Mais vous avez déjà sûrement expérimenté qu’on ne peut pas changer LES AUTRES. En revanche, on peut se changer SOI-MÊME.

Encore faut-il savoir comment s’y prendre…

S’agit-il de clarifier ou de débloquer une situation ? Même si elle est bloquée depuis des années…

Que faut-il changer ?

Avez-vous un objectif non atteint ? Un rêve non réalisé ?… Supportez-vous depuis longtemps une manière de vivre qui ne vous rend pas heureux ?…

La vie c’est le changement.
Vous pouvez parfois décider librement d’un changement dans votre vie.

Vous pouvez le subir et vous en désoler.

Vous pouvez y être obligé mais l’approuver.

Tout au long d’une vie humaine, de multiples changements viendront se proposer à vous…

Vous pouvez les refuser ou les accepter… Mais une chose est sûre : si vous n’êtes pas joyeux de vous lever le matin, si vous n’êtes pas heureux à la pensée de la journée qui commence, si vous êtes trop souvent dans la tristesse, la peur ou la colère, si vous vous couchez le soir, maussade, c’est qu’il y a quelque chose à changer dans votre vie.

Oui, mais quoi ? Et comment ? C’est le moment de faire le point…

Changer… Comment ?

Anne Viviani vous propose un travail en 3 étapes :

  • La connaissance de vous-même pour découvrir les certitudes intérieures, parfois inconscientes, qui limitent vos espoirs donc vos actions.
  • Le changement de regard sur vous pour faire appel à vos ressources cachées et laisser place à de nouvelles croyances menant à plus de liberté.
  • Les stratégies pour atteindre l’objectif.

Chacune de ces 3 étapes se travaille en session de 3 heures.
En principe, chaque étape atteint son but en une seule session. Mais, dans la 1ère étape ainsi que dans la 3e, le travail peut être plus difficile, donc plus lent que prévu, et peut nécessiter 4 heures, ou plus.

Il est recommandé de ne pas espacer les sessions de travail de plus de 10 jours.